Le Conservatoire d’espaces naturels de l’Allier

Une association pour agir en faveur de la biodiversité en Allier

Créé en 1992, le Conservatoire d’espaces naturels de l’Allier a pour objectifs la connaissance, la préservation, la gestion, et la valorisation du patrimoine naturel de l’Allier.
Cette mission d’intérêt général est mise en œuvre sur 96 sites (724 ha) répartis sur l’ensemble du département de l’Allier et des territoires limitrophes, grâce à des partenariats avec les propriétaires, usagers des sites naturels.

                                                                            Les sites     

 

   A Autry-Issards, la                          Mare de Belle Fontaine                   

  Mare de Belle Fontaine

Type de milieu : Milieu aquatique
Habitats naturels : Cressonnière, voile de lentilles d’eau                                              Mare de Belle Fontaine                 
Espèces phares : Alyte accoucheur
Surface protégée 
: 0ha 00a 50ca
Type de maîtrise foncière : Convention

Première mare communale à avoir été réhabilitée par le CEN Allier en 2001, avec des financements européens, le site de belles-fontaines est, comme son nom l’indique, alimenté en permanence par de petites sources naguère captées et utilisées par les habitants du bourg tout proche. Les vestiges empierrés de ces fontaines et des murets qui soutiennent la mare aux abords de la route dissimulent aujourd’hui le discret mais sonore Alyte accoucheur, célèbre pour les « Tut…Tut » qui retentissent à intervalles réguliers dans les nuits de printemps.

 

     La région Auvergne abrite de nombreuses espèces menacées et une importante biodiversité.

  •  La Cistude d’Europe est présente dans l'Allier dans la région nord-est du Bocage Bourbonnais.

Elle vit dans les zones humides aux eaux douces, calmes et bien ensoleillées : marais, étangs, fossés, cours d’eau lents, canaux…, elle peut également vivre dans des ruisseaux . Elle apprécie les fonds vaseux et la végétation aquatique  La cistude d'Europe

La sauvegarde de la Cistude d’Europe passe nécessairement par la préservation des zones humides.

 

 

  •  Le Sonneur à ventre jaune,petit crapaud discret,a été identifié aussi dans l'Allier. 

Le sonneur est en régression

Le drainage des fossés forestiers ainsi que le débardage des bois en toute saison sont des éléments fortement perturbateurs pour les populations .  Le sonneur a ventre jaune  C'est l'hôte habituel des ornières situées en forêt. Les fossés en bordure des chemins sont très fréquentés. 

 

  •  Les Libellules ,sont elles aussi menacées avec une espèce (la Leucorrhine à gros thorax) qui a totalement disparues dans l'Allier 

Les libellules sont des carnivores. Leur disparition progressive est liée à la disparition de la microfaune aquatique et volante.

L'Agrion Orné n'est connue en Auvergne que dans le département de l'Allier.Agrion orné

 

  •  La Marsilée à quatre feuilles ou Fougère d'eau à quatre feuilles est rare et protégée sur tout le territoire français       

Le département de l'Allier concentre plus de Quatre mille étangs. Certains habritent cette petite plante exceptionnelle Marsilea quadrifolia